Inauguration de l’expo Carnaval, Place Carnot

Aujourd’hui, milediou, en l’an de grâce 2012, à 11h15 a eu lieu l’inauguration de l’exposition Carnaval, sur la Place Carnot. Un exposition des photos de Carnaval 2011, imprimé sur bâches. Un inauguration menée de main de maître par Alan Roch, dans un discours magnifique et emporté avec grâce. Le voici en intégralité et en exclusivité mondiale:

Madame la Refête,

Sèm pas aicí per de cacauètas,

Monsieur l’échevin municipal,

Le vin ne se lèche pas mais se boit à pleins tonneaux

Medames et Messieurs les conseillers particuliers en général ou en adjudant

Mon paire, pecaire aviá qu’una dent

Mesdames et Messieurs,

Car je ne dirai plus par arrêté dictatorial et comminatoire Mademoiselle

C’est pourtant un joli nom Mademoiselle

Belle libellule

Domaisèlas de las pradas de la prima !

Sèm venguts aicí per l’estrena

Nous sommes ici pour l’inauguration différée de ce formidable troupeau de vaches paissant aux étals de la plaça de las Èrbas

Pardon, c’était mon discours (enfins, cort ba cal die lèu) du Salon de l’Agriculture : i a pas de vacas, aicí :

Mort aux vaches, donc ! Et place aux bâches !

Non, es Carnaval que nos crida amb los imatges de l’an passat.

C’est GRAPh, docteur ?

La vision de l’édition 2011 du Carnaval indigène,

Oui, Gêne des autochtones voulant calme et sécurité,

Mas Carnaval totjorn tornarà

E los pissa-fregs pòdon anar cagar endacòm mai

En vérité, de petites nuisances ne sauraient écarter le désir de la fête totale

Alara, Alavetz, e fin-finala, de Bugarach a Hollywwod, soulignons la qualité intrinsèque de ces clichés dignes de Paris-Match-elidon, à l’heure apéritive d’un Sainte-Raphaèle nostalgique, e totes los autres e autras,

En negre e  blanc e en colors, de la debuta a la fin, des prémisses aux conséquences, duscas al fuòc final, es Carnaval que torna prene vida e que nos crida

Les photos de l’an passé sont la carte de visite, le carton d’invitation permanent au présent et prochain Carnaval

Mercé a totes los qu’an fotografiat, fait los tiratges e estacat las plancardas.

Òc, Carnaval es la vida vertadièra ; Carnaval est la vraie vie

Carnaval nos crida : Carnaval nous appelle (pelle à gâteau, de segur)

A la setmana que ven ! Carnaval s’acaba pas jamai !

10/03/2012 - inauguration de l'exposition Carnaval, Place Carnot
Publicités

j’ai tout oublié !

Aujourd’hui, inauguration « en grande pompe » de la Maison de la Truffe, quelque part dans le Minervois. J’ai participé avec des Amis compétents à l’illustration photographique de cette maison,  à vocation régionale. C’était un beau travail. Un de ces reportages ou les rencontres ont été passionnantes. On s’est un peu perdu de vue depuis. Mais aujourd’hui, on était ravis d’avoir été oubliés pour l’inauguration. Le sentiment d’être des ploucs, tout simplement. Le scénographe, lui, par contre n’a pas été oublié. Il a mis le nom de sa société partout ou sont ses créations, des fois qu’on ne se rappelle pas de lui.
C’est incroyable ce mépris. On se fout du travail réalisé et ça m’insupporte !

dans la Maison de la Truffe, quelque part...