On est pas bien là ?

On est pas bien là ?

170509_029-2
Couchant sur la Cité de Carcassonne – 9/05/2017
Publicités

retrouver le Noir et Blanc

Un détour dans la Malepère et me voilà en admiration devant les lignes pures d’un paysage d’hiver. Le ciel tourmenté par le vent, obstrué de nuages, et cette lumière sublime de fin d’après-midi qui vient lécher les courbes de la poésie terrestre. Mais milediou que c’est bon !

« C’est le moment crépusculaire.
J’admire, assis sous un portail,
ce reste de jour dont s’éclaire
la dernière heure du travail… » (V. Hugo)

De retour devant l’écran, voici que l’alchimie du post-traitement opère, à la recherche du bon compromis, densité, contraste luminosité. Je retrouve quelques sensations de ces années passées sous l’agrandisseur, avec l’odeur inaltérable de l’hydroquinone et du sulfite de sodium… C’est la révélation. Ma foi je ne suis pas mécontent !

Dans la Malepère

Patience dans les vignes…

La belle saison qui précède l’automne arrive. A nous les belles lumières, à nous les paysages à tomber, à nous la beauté de la nature. Ne forçons pas la saturation, laissons s’exprimer la vie, sans filtre. A Carcassonne, on est entouré de vignes. Pour combien de temps encore ?

Vignes au-dessus de la Cité de Carcassonne